Rochefort sur Mer et ses environs.2

Pour agrandir les photos faire un clic gauche.

Moèze et la réserve naturelle.

La réserve naturelle de Moëze est située sur la partie occidentale du marais de Brouage où se côtoient oiseaux migrateurs et moutons de race scottich black face qui entretiennent la réserve. Grâce à leur intervention, de nombreuses espèces d’oiseaux peuvent à nouveau nicher dans l’herbe rase. Ce paysage unique de marais littoraux atlantiques composé d’anciens marais salants, polders, dunes et vasières constitue un ensemble homogène, longuement étudié afin de pouvoir accueillir une grande variété d’oiseaux qui viennent s’alimenter à marée basse.C’est ainsi que tour à tour, cigognes blanches, échasses et gorgebleues au printemps, puis canards,barges et huîtriers pies en hiver, viennent se ressourcer dans la réserve.

Sources : http://www.charente-maritime.org/pays_rochefortais/pole_nature/poles_reserve_moeze.php

070530700moezeetlarservenaturelle03.jpg

Eglise de Moèze.

070530700moezeetlarservenaturelle05.jpg

070530700moezeetlarservenaturelle19.jpg

070530700moezeetlarservenaturelle16.jpg

070530700mozeetlarservenaturelle02.jpg

Port des Barques et Ile Madame.

Textes Wikipédia : 

L’Île Madame est une île française située dans l’océan Atlantique au large des côtes de la Charente-Maritime, rive Sud de l’estuaire de La Charente, entre Fouras au nord, l’île d’Oléron au sud, l’île d’Aix à l’ouest et le petit port ostréicole de Port-des-Barques à l’est. C’est la plus petite des 4 îles charentaises, qui sont par ordre de taille décroissant : l’île d’Oléron, l’île de Ré, l’île d’Aix et l’île Madame. Comme ses voisines, elle est administrativement dans le département de la Charente-Maritime, dans la région Poitou-Charentes.L’île Madame est une toute petite île de 1 km sur 600 m, à marée basse elle est reliée à la terre par une voie de sable et de galets appelée la Passe aux Bœufs. Il faut donc faire attention d’en revenir avant que la marée ne recouvre le passage ou bien y rester plusieurs heures en fonction du coefficient de marée.Rivages : rochers, petites falaises, banches, plages de galets, peu de sable.Nombreux carrelets, lieu propice à la pêche à pied et zone ostréicole sur la côte Ouest. La Ferme Aquacole de l’île Madame est un exemple réussi d’entreprise intégrée dans son milieu naturel : créée en 1980, la ferme aquacole propose maintenant une ferme auberge où sont servis les produits de l’exploitation : huîtres, palourdes, bars, daurades royales, salicornes, sel récolté dans le marais salant, etc.

Histoire.L’ile Madame tiendrait son nom soit de Anne de Rohan de Soubise, maîtresse de Louis XIV ou de l’abbesse de l’abbaye aux Dames de Saintes qui portait le titre de : Madame de Saintes. Elle s’est aussi appelée l’île de la Garenne sans doute à cause de l’abondance des lapins du même nom qui étaient ses seuls habitants. Sous la Révolution, l’île s’est appelée l’île Citoyenne.Au Nord de l’Île, une redoute (ancienne fortification militaire de forme carré) (1703) et des casemates.Au Sud-Est de l’île, une grande croix de galets, formée à même le sol, marque l’endroit où furent ensevelis 254 prêtres déportés en 1794 (Pèlerinage annuel, en août, consistant à venir sur l’île de Brouage à pied en apportant un galet du continent pour le déposer sur la croix).Ils étaient morts de maladie et d’épuisement à bord des pontons de Rochefort : le Washington et les Deux Associés, d’anciens navires négriers. Certains étaient des prêtres réfractaires, ayant refusé de prêter serment à la nouvelle constitution, mais ils comptaient également dans leurs rangs un grand nombre de prêtres assermentés.Après l’épisode sanglant de la commune de Paris, des communards y furent envoyés, pour s’approvisionner en eau douce ils creusèrent un puits, au Nord de l’île, que l’on appelle Puits des Fédérés ou Puits des Insurgés. Ce puit foré en mer à 25 mètres du bord est accessible par une passerelle.Sources documentaires Wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_Madame

700070613portauxbarques05.jpg

Port des Barques.

Ile Madame vu de Port des Barques.  070530700lilemadame05.jpg

 

St Palais et la Grande Côte.

La commune est une station balnéaire à proximité de Royan, au sein de la presqu’île d’Arvert à l’extremité de l’estuaire de la Gironde. Les communes limitrophes sont La Palmyre (commune des Mathes) à l’ouest, et Vaux-sur-Mer à l’est. Au nord, la commune est bordée par la forêt de la Coubre. Sur le littoral de la commune se trouvent cinq plages, ou conches :

  • La plage de Nauzan, partagée avec Vaux-sur-Mer
  • La plage du Bureau, ou plage de Saint-Palais, à proximité immédiate du centre-ville
  • La plage du Platin
  • La plage du Concié, constituée en grande partie de rochers
  • La plage de la Grande Côte

Histoire

A l’origine, vers la fin du XIXè siècle, la commune porte le nom de Bureau-les-Bains, du nom du Bureau des Douanes implanté sur son territoire, devenu depuis le bureau de Poste, mais toujours existant dans un nouveau bâtiment. C’est alors un village périphérique de Royan, qui bénéficie de l’engouement soudain pour les bains de mer. Bien que distante de quelques kilomètres de Royan, la commune accueille les riches demeures bourgeoises de ces premiers vacanciers. La plupart de ces maisons sont toujours visibles aujourd’hui, bien qu’une partie de leur terrain ait été construit.

L’expansion touristique de la commune date des années 50, lorsque le centre-ville est aménagé et qu’un grand nombre d’immeubles sont construits.Trotsky avant son départ pour le Mexique fut peu de temps l’hôte de cette station balnéaire. Il séjourna dans une villa (détruite depuis), près de la plage du Platin. Malraux dans ses Mémoires raconte l’avoir rencontré et avoir discuté avec lui près de la voie ferrée du Tramway.Le peintre écossais John Duncan Fergusson ( 1874-1961) visita Saint-Palais lors d’un séjour à Royan avec son ami le peintre Samuel John Peploe (1871-1935) et la femme de ce dernier. Ceci dans les années 1910 et 1911, il réalisa de nombreuses dessins au crayon et au pastel.Sources documentaires : http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Palais-sur-Mer

070601700stpalais02.jpg

070601700stpalais05.jpg

070601700stpalais01b2.jpg

070601700stpalais08.jpg

070601700stpalais10b.jpg

070601700stpalais22c.jpg

La Grande Côte

700070601lagrandecote01.jpg

700070601lagrandecote04.jpg

700070601lagrandecote02.jpg

 

Marennes.

Marennes (en poitevin-saintongeais Maréne) est une commune française, située dans le département de la Charente-Maritime et la région Poitou-Charentes.

Située sur l’estuaire de la Seudre prés de l’île d’Oléron

La commune est surtout connue grâce à ses huîtres dites : Marennes-Oléron .

Sources documentaires : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marennes_(Charente-Maritime)

La Cayenne et le chenal.

070601700marenneslacayenne02b.jpg

070601700marenneslacayenne06.jpg

cygne02.jpg

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...