Cartes postales de Pau 1

 

Pau (prononcé [ˈpo ]) est une commune du sud-ouest de la France, préfecture du département des Pyrénées-Atlantiques en région Aquitaine. La ville est située au cœur de l’ancien État souverain du Béarn, dont elle est la capitale depuis 1464. Bordée par le gave de Pau, la cité se situe à 100 kilomètres de l’océan Atlantique et à 50 kilomètres de l’Espagne. Cette position lui confère un panorama exceptionnel sur la chaîne des Pyrénées ainsi que sur les coteaux de Jurançon, l’appellation des Horizons Palois vise à protéger cette vision en particulier depuis le boulevard des Pyrénées.

L’archéologie permet d’affirmer que le site est au moins habité depuis l’époque gallo-romaine. Néanmoins, il faut attendre la première moitié du XIIe siècle pour trouver les premières évocations de Pau en tant que cité. La ville tient son origine de la construction de son château vraisemblablement à partir du XIe siècle par les vicomtes de Béarn, pour protéger le gué qui est alors un point stratégique pour accéder aux vallées béarnaises puis à l’Espagne. La ville tient ainsi son nom de la palissade (pau en béarnais) qui fixait les limites du château primitif. Le village qui se construit autour du château profite de sa position stratégique ainsi que de la protection des vicomtes de Béarn pour largement se développer au cours des siècles suivants. Pau devient la capitale du Béarn en 1464, devenant ainsi le centre politique, culturel et économique de ce petit État qui n’aura de cesse de défendre son indépendance face à ses voisins français, anglais et espagnols.

La ville et son château prennent une nouvelle dimension en devenant le siège des rois de Navarre au XVIe siècle. Pau devient de ce fait un centre politique et intellectuel de premier plan sous le règne d’Henri d’Albret et de son épouse Marguerite. L’histoire de Pau est durablement marquée par la naissance de leur petit-fils, Henri de Bourbon, le 13 décembre 1553 dans leur château. Il accède au trône de France en 1589 sous le titre d’Henri IV. L’image de la cité est depuis largement associée à celle de ce monarque rendu célèbre pour sa volonté d’en finir avec les interminables guerres de religion. Avec la fin de l’indépendance béarnaise en 1620, Pau perd de son influence mais reste tout de même à la tête d’une province largement autonome jusqu’à la Révolution. C’est au cours de ce même XVIIIe siècle que naît un autre palois célèbre, Jean-Baptiste Bernadotte devint maréchal d’Empire puis roi de Suède et de Norvège de 1818 à sa mort en 1844.

La Belle Époque marque un nouvel essor pour la capitale béarnaise avec l’afflux massif de riches touristes étrangers (anglais notamment, mais aussi russes, espagnols et américains), ces derniers viennent y passer l’hiver pour profiter des bienfaits du climat palois décrits par le médecin écossais Alexander Taylor. Pau se transforme largement avec la construction de nombreuses villas et palaces pour accueillir ces riches hivernants, la ville se dote également de tous les éléments de modernité nécessaire à leur confort (bains, casino, funiculaire, gare). C’est à cette même période que Pau devient l’une des capitales mondiales de l’aéronautique naissante sous l’influence des frères Wright, les têtes couronnées s’y pressent alors pour observer les vols de la première école de pilotage organisée au monde.

Avec la fin du tourisme de villégiature au cours du XXe siècle, l’économie paloise — et celle de son agglomération — s’est peu à peu orientée vers l’industrie aéronautique puis vers celle de la pétrochimie avec la découverte majeure du gisement de gaz de Lacq en 1951. Pau est aujourd’hui une commune d’environ 80 000 habitants, la principale de l’aire urbaine de Pau et de la communauté d’agglomération de Pau-Pyrénées. La ville joue un rôle moteur pour le Béarn mais également pour une large frange du bassin de l’Adour. Capitale administrative, elle bénéficie d’un tissu économique dense en matière d’activités de services. Pau joue également le rôle de capitale culturelle avec de nombreux événements, notamment sportifs. Le patrimoine palois s’étale sur plusieurs siècles, sa diversité et sa qualité lui ont valu l’obtention du label de Ville d’art et d’histoire en 2011.

Cartes postales Pau 02

Cartes postales Pau 03

Cartes postales Pau 01

 


7 commentaires

  1. 56M77 dit :

    Bonjour JACQUELINE

    Le week end commence

    Et j’espère qu’il se déroulera

    Selon vos désirs

    Bonne journée de samedi

    Amitiés *¤* Bisous

    56MELDIX77
    le Briard Breton

    http://aveclaphoto.eklablog.com/

  2. jullia dit :

    Une belle ville en effet, il y a de quoi regarder :roll:
    Bisous du sud.

    Dernière publication sur C'est chez moi! : Au revoir...

  3. jean dit :

    Bon week-end
    Jean

  4. Crépusculine dit :

    Coucou Jacqueline, petit retour sur les blogs, la première fois que je suis allée à Pau, j’étais enfant, nos parents nous ont emmenés et on avait visité le château, j’en ai toujours gardé un souvenir exceptionnel, tu fais la globe trotteuse, quel plaisir de venir dans cette région, bonne soirée Jacqueline bisous

  5. Océanique dit :

    Je suis allée devant le château sans y entrer et est frôlé Pau sur le Chemin d’Arles en allant à Oloron Sainte Marie.
    Bisous

  6. jean dit :

    Une ville que je ne connais pas du tout…

  7. Bonjour Jacqueline
    Je n’y suis jamais allée.. Je rajoute cette ville et cette région à mon calendrier de voyage….
    Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
    Belle et douce journée à toi
    Tân

    Dernière publication sur chroniques variées : histoires de culs

Répondre

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...