Archive pour mars, 2013

Château de Biron.

Je ne pourrai pas me rendre sur vos blogs ce vendredi et pendant le week-end.

Photos d’un voyage dans le Lot et Garonne.

Septembre 2006. 

Château de Biron. dans Paysages urbains et autres 1-chateau-de-biron01b_redimensionner

Le château se situe dans la vallée de la Lède, dans le Périgord pourpre. Il était le siège de l’une des quatre baronnies du Périgord, avec Beynac, Bourdeilles et Mareuil. Il est la propriété de la famille de Gontaut-Biron qui acquiert par alliance la baronnie de Biron au XIIe siècle, avant d’être pris par les Albigeois en 1211, par Simon IV de Montfort en 1212, et par les Anglais aux XIVe et XVe siècles. Il est érigé en duché-pairie en 1598.

Du XIIe au XVIIIe siècle, chaque siècle a laissé son empreinte, évoquant les vicissitudes de cet édifice monumental :

  • donjon du XIIe siècle,
  • chapelle à double étage,
  • appartements de la Renaissance,
  • impressionnantes cuisines voûtées,
  • salle des États.

De cette incroyable juxtaposition de bâtiments résulte un ensemble architectural exceptionnel, d’un attrait tout particulier.

1-chateau-de-biron10b_redimensionner Biron dans Photos

En 1978, le département acquiert le château en vue de le restaurer. En 1994 c’est ici qu’on a tourné le film La Fille de d’Artagnan avec Sophie Marceau et Philippe Noiret.

En 2012 ont commencé des travaux de rénovation de la charpente de l’aile des Maréchaux, prévus pour une durée de deux ans et un coût de 2,3 millions d’euros.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Biron

1-chateau-de-biron11b_redimensionner

1-chateau-de-biron24_redimensionner

Château de Bonaguil 2

Château de Bonaguil 2 dans Paysages urbains et autres bonaguil-chateau-04_redimensionner

bonaguil-chateau-20_redimensionner Bonaguil dans Photos

bonaguil-chateau-21b_redimensionner

Le puits

Le quai de la Banche à Binic.

 

Après de longs travaux, le quai affiche son nouveau look.

Le quai de la Banche à Binic. dans Bretagne la-banche-2013-12

Fortunes de mer.

Il s’agit bien d’une coquille d’huitre quelques spécimens sauvages se trouvent dans la région,

Fortunes de mer. dans Bretagne la-banche-2013-11

Petit oiseau migrateur sur la plage.

 

Extêmement rapide dans ses déplacements, je pense à un bécasseau. 

Très petit il n’a pas été facile de le photographier.

Le bécasseau minute a le plumage brun roux en été, avec le dessous plus clair. En hiver, son dos est gris écailleux et la poitrine claire. Il porte sur le dos un dessin fait de deux raies blanches, en forme de V. Le bec est fin, droit et plus court que la tête. Le cou est fin et long. Les pattes sont plutôt claires. Les deux sexes sont semblables, la femelle est seulement un peu plus grosse que le mâle.

Comportements : Le bécasseau minute est un migrateur. Il est en passage migratoire en Europe Occidentale dès le mois d’août et jusqu’en septembre. On le trouve alors sur les plages boueuses, les bords des lacs, étangs, lagunes, où il est souvent en petits groupes. Ils trottinent rapidement sur les vasières pour picorer à petits coups de bec les petits invertébrés. Ils détectent leurs proies à vue.

Sources documentaires : http://www.oiseaux.net/oiseaux/becasseau.minute.html

                                       http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9casseau_minute

Le Bécasseau minute (Calidris minuta) est une petite espèce de limicole appartenant à la famille des Scolopacidae et à la sous-famille des Calidridinae. Son nom fait allusion à sa petite taille.

Ce bécasseau mesure de 12 à 14 cm. Ses pattes sont noires et ne présentent pas de palmure. La projection des rémiges primaires est courte à moyenne.

Son plumage nuptial est très vif en raison des couleurs chaudes des parties supérieures et de sa face chamois orangé contrastant avec la gorge et l’ensemble des parties inférieures blanc pur.

En migration, il fréquente les vasières et les lagunes côtières mais aussi les plans d’eau intérieurs.

Petit oiseau migrateur sur la plage. dans Bretagne la-banche-2013-01

la-banche-2013-06 becasseau dans Photos

Vacances en Bretagne pour les bernaches cravant.

 

La bernache cravant est une petite oie à peine plus grande qu’un canard colvert. La poitrine, la tête et le cou sont noirs, avec une petite tache blanche de chaque côté en ce qui concerne ce dernier. Le dessous est gris-brun foncé, y compris le ventre qui peut avoir des reflets blanchâtres. Le bec, les pattes palmées sont uniformément noirs. Le dessous de la queue est blanc.

Sources documentaires : http://www.oiseaux.net/oiseaux/bernache.cravant.html

                                           http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernache_cravant

La zone de nidification s’étend dans la toundra de tout l’hémisphère nord. Selon les populations, la Bernache cravant hiverne en Europe, au sud des États-Unis, dans la Nouvelle Zemble ou en Asie du Sud. Elle apprécie particulièrement les zones humides et salées. Elle fréquente principalement des vasières dans des abris naturels, le plus souvent en bandes qui peuvent atteindre plusieurs centaines d’individus. Cinq sites d’observation privilégiés de la Bernache cravant sont répertoriés en France, dans le Finistère: l’anse de Penfoulic au Cap-Coz à Fouesnant, l’anse de Goulven et en hiver sur les Côtes-d’Armor:à Saint-Jacut-de-la-Mer à l’embouchure du Trieux, mais aussi à Kerpalud à côté du port de Paimpol ou en Baie de Saint-Brieuc où elles hivernent. Elles hivernent également de novembre à mars en colonies très importantes tout autour de l’Île de Ré en charente-Maritime,et sur le Bassin d’Arcachon, fouillant l’estran à marée basse pour se gaver d’ulves (algue verte communément appelée « laitue de mer »).

Vacances en Bretagne pour les bernaches cravant. dans Bretagne la-banche-2013-07

la-banche-2013-02 bernache cravant dans Photos

la-banche-2013-03

Château de Bonaguil.

Photos d’un voyage dans le Lot et Garonne .

Septembre 2006.

Le nom signifierait « Bonne Aiguille » ou « Bonne Eau » et désigne le site défensif

Le château de Bonaguil est situé en France, sur la commune de Saint-Front-sur-Lémance en Lot-et-Garonne à la charnière du Périgord et du Quercy, mais il est la propriété de la commune de Fumel. Le château est classé Monument historique le 18 avril 1914.

Le château de Bonaguil est un des derniers châteaux forts construits. Il est bâti sur un éperon calcaire qui domine d’une trentaine de mètres le confluent de deux étroites vallées, sur un affluent de la Thèze, appelée de trois noms : le ruisseau de Caupenne, la Petite Thèze et ruisseau de Bonaguil. Il détient la particularité de ne pas être sur une position stratégique : le château ne défend pas une ville, ni le passage d’un fleuve, ni une vallée importante ou une route commerciale.

Sa construction débute au XIIIe siècle, puis il est entièrement repris à la fin du XVe siècle et au début du XVIe siècle par le baron Bérenger de Roquefeuil qui lui ajoute tous les perfectionnements défensifs du Moyen Âge finissant. Il intègre à partir de 1480 les derniers perfectionnements de la défense au moyen de l’artillerie tant pour utiliser celle-ci que pour s’en prémunir : imposante barbacane couvrant l’accès au château, canonnières par dizaines tant dans les tours que dans les courtines, chambres de tir casematées (« voûtées ») à l’abri des boulets adverses et permettant des feux bas et rasants, « moineau » casematé interdisant toute circulation au fond du grand fossé, terrasses d’artillerie étagées au pied du corps de place qui constituent autant d’enceintes successives à forcer, aménagement à des fins défensives d’une grotte naturelle située sous l’éperon rocheux.

Source documentaires : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Bonaguil

À son achèvement vers 1510, il apparaît cependant obsolète. En effet, à cette époque du début de la Renaissance, les grandes familles nobles ainsi que le roi et ses proches commencent à construire les premiers châteaux de la Loire et, dans tout le royaume, de nombreuses forteresses médiévales de la petite et moyenne aristocratie, même si elles conservent quelques dispositifs défensifs, sont peu à peu transformées en résidences d’agrément par abattage d’une partie des tours et des courtines afin de les ouvrir sur la lumière et la campagne.

Hormis la perte de ses charpentes pendant la Révolution française, le château de Bonaguil est aujourd’hui dans un bon état de conservation. Il n’eut jamais à subir d’attaque et fut habité jusqu’à la Révolution.

 

Château de Bonaguil. dans Paysages urbains et autres bonaguil-chateau-27_redimensionner

bonaguil-chateau-24_redimensionner Bonaguil dans Photos

bonaguil-chateau-25b_redimensionner

Autres photos dans quelques jours, après un intermède à Binic.

1234

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...