Archive pour mars, 2013

Roscoff.

 

Photos 2010

Roscoff. dans Bretagne roscoff-01-2010

 

roscoff-02-2010 Roscoff dans Photos

Saint Quentin Basilique.

 

 

Photos 2007. 

La basilique Saint-Quentin est une basilique catholique romaine française située dans la ville de Saint-Quentin dans le département de l’Aisne.

Cette basilique, dédiée à Saint Quentin, martyr du IIIe siècle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840.

La construction de la basilique de Saint-Quentin a débuté à la fin du XIIe siècle et est achevée trois siècles plus tard. Les guerres les épidémies et les difficultés financières expliquent la lenteur inhabituelle des travaux qui resteront inachevés, la façade n’ayant jamais été construite. L’édifice est le témoin prestigieux d’une époque fervente et fastueuse, quand la ville était à la fois foyer religieux et position stratégique aux confins nord du royaume.

Cet ensemble complexe, original et fascinant, appartient tout entier au gothique dont il réunit toutes les évolutions. Il est lié à l’histoire de la dévotion à Saint Quentin, dont il contient les reliques.
La vénération pour le saint va aller en croissant et une communauté de clercs s’établit dès le VIIIe siècle autour de la chapelle qui devient le noyau primitif de la ville de Saint-Quentin. Vers 1190, afin d’accueillir des pèlerins de plus en plus nombreux, le collège de chanoines décide la construction d’une imposante collégiale.

 Pendant la Révolution, l’église sert de magasin à fourrages et d’écurie.

Pendant la Première Guerre mondiale elle est durement touchée par des tirs d’artillerie qui détruisent la charpente et les toitures, elle ne sera rendue au culte qu’en 1956.

De beaux vitraux Art déco ont été ajoutés à l’entre-deux-guerres. Les travaux se sont poursuivis entre 1975 et 1983 par la construction d’une nouvelle flèche au-dessus de la grande croisée. Les restaurations entreprises à l’automne 2006 ont pour objectif d’assainir les parements et de rétablir les niveaux supérieurs de la tour-porche tels qu’ils étaient à la fin du XVIIesiècle.

(Depuis 2006, la ville de Saint-Quentin a entrepris des travaux de restauration de la basilique.)

Sources documentaires : http://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Saint-Quentin

Il n’a pas été possible de prendre de photos de la façade à l’époque, des échafaudages la couvrant. 

 

Saint Quentin Basilique. dans Mon Blog st-quentin-basilique-01

st-quentin-basilique-02 Basilique de St Quentin. dans Mon Blog

st-quentin-basilique-03

Château de la Hunaudaye.

 

Le Château de la Hunaudaye est un château du XIIIe siècle situé dans le territoire de la commune française de Plédéliac, dans les Côtes-d’Armor, en Bretagne. Il est classé au titre des Monuments historiques depuis février 1922.

Il s’agit d’un château fort de plan pentagonal irrégulier, à 5 tours reliées par des courtine continues, de type sans donjon, à défense verticale, avec entrée à pont-levis, et entouré de douves. Adossé aux courtines ouest, un logis, ruiné, possédait une salle avec cheminée monumentale de 18 m de long ; il conserve les vestiges d’un escalier tournant à retours. La chapelle occupe l’étage supérieur de la tour sud-est. Les toitures, détruites lors de la Révolution, n’ont pas été restituées lors des restaurations successives du château.

Dans son roman Le Gerfaut des brumes, Juliette Benzoni met en scène Gilles de Tournemine, héritier fictif des propriétaires du château.

Depuis la réouverture, on peut découvrir le château à travers des visites guidées, des expositions, des conférences et spectacles. Un service pédagogique est aussi à la disposition des enseignants pour préparer leurs visites scolaires. On pourra peut-être également croiser le « soufflou », surnom donné au fantôme de la Hunaudaye par les gens des environs.

Sources documentaires : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_la_Hunaudaye

Photos 2007.

Château de la Hunaudaye. dans Bretagne chateuau-de-la-hunaudaye-2007-03

chateuau-de-la-hunaudaye-2007-02 Hunaudaye dans Photos

Cathédrale d’Amiens.

 

Photos 2007. 

La cathédrale Notre-Dame d’Amiens est la plus vaste de France par ses volumes intérieurs (200 000 m3). Avec les cathédrales de Chartres, de Reims, de Bourges et de Beauvais (même si la nef de cette dernière n’a jamais été construite), elle est considérée comme l’archétype du style gothique classique, comprenant aussi des éléments des phases suivantes du style gothique, du gothique rayonnant (notamment le chevet) et du gothique flamboyant (notamment la grande rosace de la façade occidentale, la tour nord et les stalles). Sa longueur hors œuvre est de 145 mètres et sa hauteur sous voûte de 42,30 mètres (proche du maximum supportable pour cette architecture).

Cathédrale d'Amiens. dans Photos amiens-cathedrale-01

cathedrale-damiens-03 Amiens cathédrale dans Picardie

amiens-cathedrale-02

Tronc noueux.

 

Le chat s’est invité, tout à mon cadrage je ne l’ai pas vu, il est hélas un peu flou. 

Tronc noueux. dans Fleurs et plantes eucalypus-tronc

Pont sur la Rance

Je dois prolonger le repos forcé, dés que possible, je reprendrai mes visites sur vos blogs.

Pont sur la Rance dans Bretagne pont-sur-la-rance-2009

Photo 2009

Nérac et Henri de Navarre.

Nérac et Henri de Navarre. dans Paysages urbains et autres 04-nerac-13-09-01redim

Photos Septembre 2006

Nérac (en gascon : Nerac) est une commune française, située dans le département de Lot-et-Garonne et la région Aquitaine.

Ses habitants sont appelés les Néracais, Néracaises.

La commune est traversée par la Baïse et est bordée à l’ouest par la Gélise. Ces cours d’eau confluent et la Baïse se jette dans la Garonne à une dizaine de kilomètres au nord.

C’est le chef-lieu d’un arrondissement couvrant le sud-ouest du département.

Ville fleurie : située en Gascogne dans les landes du Lot-et-Garonne sur la Baïse en Pays d’Albret.

L’apogée de la ville se situe au XVIe siècle lorsque les seigneurs d’Albret, qui s’y étaient installés vers le XIe siècle (venant de Labrit, dans les Landes) deviennent rois de Navarre suite au mariage de Jean III d’Albret avec Catherine de Foix en 1484.

Plus tard, Henri de Navarre-Bourbon-Albret devient roi de France sous le nom d’Henri IV, après qu’Henri III soit mort sans descendance (1589). Lorsque les portes de Paris s’ouvrirent à Henri, celles de la renommée se refermèrent pour Nérac.

http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9rac

04-nerac-13-09-08_redimensionner Nérac dans Photos

04-nerac-13-09-10redim

Biron (Biront en occitan)

Biron (Biront en occitan) dans Paysages urbains et autres 1-chateau-de-biron34_redimensionner

Je ne pourrai pas me rendre sur vos blogs pendant ce week-end. 

 Photos septembre 2006.

Biron (Biront en occitan) est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine, entre le Périgord et l’Agenais.

Situé dans la vallée de la Lède entre la vallée du Lot et la vallée de la Dordogne.

Elle est connue par son château des XIIe et XVIIIe siècles, classé monument historique.

Siège de l’une des quatre baronnies du Périgord, le château occupe une position stratégique à la lisière du Périgord et de l’Agenais.

Son histoire est liée à la grandeur d’une famille, les Gontaut-Biron, qui tint le fief durant huit cents ans.

À sa création en 1790, la commune porte d’abord le nom de Notre-Dame-de-Biron puis au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), celui de Mont-Rouge, avant de s’appeler Biron.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Biron_(Dordogne)

 

1-chateau-de-biron32_redimensionner Biron dans Photos

1-chateau-de-biron29_redimensionner

1234

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...