Archive pour 11 juillet, 2012

Les tours de La Rochelle 1/2

 

Ville fortifiée sur la mer et sur la terre, La Rochelle comporte de nombreux monuments de défense, dont les plus connus sont les tours médiévale  du Vieux-Port, qui en gardent l’entrée et l’ont rendue mondialement célèbre. Parmi celles-ci, la tour Saint-Nicolas, celle de la Chaîne et de la Lanterne demeurent les seuls vestiges de l’enceinte médiévale du XIVesiècle rasée par Richelieu en 1628 lors du siège de la ville.

La tour de la Chaîne est, avec la tour Saint-Nicolas et la tour de la Lanterne, l’une des trois tours du front de mer de La Rochelle, et l’une des deux tours emblématiques du Vieux-Port, dont elle constitue la majestueuse porte d’entrée.

Érigée entre 1382 et 1390, quelques années après la tour Saint-Nicolas, elle avait pour fonction de tendre la chaîne fixée par un anneau dans la tour Saint-Nicolas sur l’autre rive, de manière à interdire l’accès du port en barrant le chenal entre les deux tours

Cette tour, qui faisait également office de poudrière, a été gravement endommagée en 1651 lors de la Fronde, une explosion l’ayant découronnée, détruisant sa toiture, les mâchicoulis et le chemin de ronde.

En 1824, lors de l’élargissement de l’entrée du port, la petite tour de la chaîne abritant le cabestan qui servait à tendre la chaîne est détruite.

Classée monument historique en 1879, elle a été partiellement restaurée au XIXe siècle et au début du XXe siècle.

La tour Saint-Nicolas est l’autre tour emblématique du Vieux-Port.

D’une base légèrement pentagonale, elle est d’une hauteur de trente-six mètres. L’intérieur est composé de trois grandes salles octogonales superposées, dont deux sont voûtées. Le sol est incliné à 2%, signe de l’enfoncement de la tour constaté pendant sa construction. Inclinaison qui sera conservé pour la restauration de la tour, mais dont le sol sera surélevé de 50cm par rapport au sol originel. Chaque niveau de la tour est percé en son centre d’un oculus, ouverture ronde utilisée autrefois pour ravitailler les étages de la tour, se parler ou se défendre.

Trois alvéoles sont situées autour du rez-de-chaussée. Leur fonction n’est pas certaine selon les historiens.

La première tour était sur pilotis, et était isolée sur l’eau. Aucune muraille ne la reliait à la terre ferme.

À la seconde moitié du XIVe siècle fut construite la tour telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Sur le flanc de la tour, on peut voir l’amorce d’une arche. L’architecte Lisch, chargé de la restauration des tours à la fin du XIXe siècle en déduisit l’existence d’une arche entre la tour Saint-Nicolas et la petite tour de la chaîne. Mais aucune gravure, ni aucun texte n’en mentionne l’existence. Elle n’a certainement jamais été construite.

Documentation : http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Rochelle

Les tours de La Rochelle 1/2 dans La Rochelle La-Rochelle-03

La-Rochelle-02 La Rochelle dans Photos

La-Rochelle-06

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...