Archive pour 17 décembre, 2010

Les Johnnies.

Les Johnnies étaient des marchands d’oignons roscovites, qui, à partir du XIXe siècle, partaient chaque année en août, de l’autre côté de la Manche pour vendre leurs oignons.

En 1828, un cultivateur roscovite, Henri Ollivier, affrète un bateau (une gabarre), le charge d’oignons et, avec trois compagnons, se dirige vers l’Angleterre.

Tel fut l’initiateur et le fondateur du commerce d’oignons en Grande-Bretagne. Les vendeurs furent appelés les Johnnies (« les petits Jean » en anglais) ou Onion Johnnies. Le terme est passé en breton : ar Johnniged.

Les vendeurs d’oignons portaient leurs marchandises tressées sur leurs épaules puis sur leurs vélos et faisaient du porte-à-porte.

L’émigration saisonnière augmenta d’année en année. La région était surpeuplée, et les fermes suffisamment rentables pour nourrir les familles. Au début du XXe siècle,

les légumes étaient livrés aux coopératives agricoles. Mais l’automne, morte saison, devait être rentabilisé.

Avant la Première Guerre mondiale, les Johnnies s’étaient organisés en « compagnies », associations saisonnières comprenant de quinze à trente membres. Certaines, comme celles de ar Bouteger, ar Broc’h, ar Pabor, Per-Hir, ar Pen-Polis, comptaient jusqu’à soixante membres. Après la Deuxième Guerre mondiale, les compagnies disparurent peu à peu.

Source documentaire :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Johnnies

 

Façade décorée avec des oignons .

lesjohnies01.jpg

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...