Archive pour 21 septembre, 2009

Un dimanche à Meaux. 1

Vous pensez obligatoirement ville de la banlieue parisienne, c’est beaucoup plus que cela.

meaux7901b.jpg

Antiquité.

La ville de Meaux (Iantinum à l’origine) doit son nom moderne au peuple gaulois des Meldes (Meldii ).La cité gallo-romaine de Iantinum fut établie sous le Haut Empire suivant un quadrillage orthogonal s’étendant de la Marne au sud jusqu’au quartier St Faron au nord, c’est à dire dans l’ancien méandre de la rivière (actuellement le Brasset).
Un nombre important d’édifices publics sont attestés, tels que forum, théâtre, amphithéâtre, thermes, ainsi qu’un complexe cultuel suburbain au lieu-dit de la Bauve (temple et amphithéâtre).
Sous le Bas Empire, en raison d’une instabilité politique croissante et de la menace d’invasions, une enceinte fortifiée fut construite dans la partie sud de la ville (vestiges boulevard Jean Rose).Le christianisme est prêché chez les Meldes dès le IIIe siècle par saint Denis. Son successeur, saint Saintin, serait le premier évêque de Meaux.

Moyen Âge

La richesse de la cité et le défaut de paiement par Charles II le Chauve d’une indemnité aux Vikings à la forteresse d’Oissel les fait occuper la cité notamment en 852 et en 886. Deux conciles se tiennent à Meaux à propos de l’attitude à adopter face à ces taxes.

Meaux fut dès le Xe siècle la possession des comtes de Champagne qui s’appelaient aussi comtes de Meaux ; elle revint à la couronne sous Louis X

En 1235, le capitulaire de Thibaut IV de Champagne (conservé à la Médiathèque de Meaux) mentionne l’existence du canal Cornillon, qui sert à la fois de défense du marché de Meaux qui se tient sur la presqu’île formée par la boucle de la Marne, et aussi de passage pour les bateaux, leur évitant de passer sous le pont encombré par des moulins. Ces moulins brûleront le 17 juin 1920 et ne seront jamais reconstruits.

Meaux se signale en 1239 en générant un groupe d’hérétiques cathares, bien loin de sa zone d’origine. Le 22 mai 1239, 83 hérétiques sont brûlés.

En 1420, Meaux tient le siège pendant cinq mois, mais préfère se rendre. Les Anglais sont sans pitié : les défenseurs de la ville sont pendus ou ont la tête tranchée. Elle fut possédée par les Anglais de 1421 à 1436, puis réunie définitivement à la couronne de France.

La guerre de Cent Ans est particulièrement pesante avec son cortège de pillages, de peste et de famines. Cette instabilité conduit les paysans au soulèvement en 1358 sous la conduite de Guillaume Callet. Les Jacques brûlent une soixantaine de belles demeures, massacrant tous leurs occupants. Quand la troupe se présente devant les portes de Meaux, les nobles se cachent. Les habitants de Meaux ouvrent alors les portes de la ville aux émeutiers et le maire, Jean Soulas, les guide lui-même à la cachette des nobles. Gaston Phoebus, comte de Foix, arrive à la rescousse avec une troupe de chevaliers, taillant en pièces les révoltés. En punition, la ville de Meaux fut livrée aux flammes pendant quinze jours tandis que son maire fut pendu.

Renaissance – Les guerres de religion.

Meaux est l’une des villes françaises les plus actives en matière de protestantisme au XVIe siècle. Ainsi, le cénacle de Meaux fut fondé en 1521 à la demande de Guillaume Briçonnet par son ami et humaniste Jacques Lefèvre d’Étaples alors que Jean Leclerc y prêche dès 1523. En 1546, 14 protestants sont brûlés sur la place publique tandis que nombre d’autres sont bannis. En 1562, la liberté de culte est accordée aux protestants, mais ces derniers tentent de prendre le contrôle de la ville.

En 1567, lors de la surprise de Meaux, la famille royale ne doit qu’aux Cent-Suisses d’échapper à la capture par les troupes protestantes du prince de Condé.

La nouvelle du massacre de la Saint-Barthélemy atteint Meaux le 25 août. C’est le procureur du roi qui organise le massacre. Sur les 8 000 protestants du bailliage, 600 sont massacrés en deux jours.

Meaux prit le parti de la Ligue avant de se rendre à Henri IV en 1593.

Du XVIIe siècle à la Révolution.

Le 4 septembre 1792, les sans-culottes de la ville et des gendarmes en route vers Châlons-sur-Marne massacrent 14 personnes. C’est un épisode des massacres de septembre, qui ont débuté le 2 à Paris.

La famille royale lors du retour de la fuite à Varennes, passe la nuit à Meaux.

La période plus contemporaine reste à écrire.

Sources documentaires  : http://fr.wikipedia.org/wiki/Meaux

Comment ne pas penser à « l’Aigle de Meaux » Bossuet qui fut Evêque de cette ville.

Il fut precepteur du Dauphin Louis de France. En 1681, lorsque l’éducation du dauphin fut achevée, il fut nommé évêque de Meaux (d’où la périphrase « l’Aigle de Meaux », parfois utilisée pour le désigner) et se livra dès lors aux soins de l’épiscopat, fit de fréquentes prédications, rédigea le célèbre Catéchisme de Meaux (1687) et composa pour des religieuses de son diocèse les Méditations sur l’Évangile et les Élévations sur les Mystères.À cette activité épiscopale il joignait une œuvre de théologien : la controverse contre le protestantisme. Il publia notamment l’Histoire des variations des églises protestantes (1688). Le ministre protestant Pierre Jurieu ayant répondu à cet ouvrage, Bossuet publie les Avertissements aux protestants sur les lettres du ministre Jurieu contre l’Histoire des variations. Dans le cinquième de ces Avertissements, il nie la thèse du contrat explicite ou implicite entre le prince et ses sujets, que soutenait Jurieu, et formule la phrase célèbre : « De condamner cet état [= l'esclavage], ce serait non seulement condamner le droit des gens, où la servitude est admise, comme il paraît par toutes les lois; mais ce serait condamner le Saint-Esprit, qui ordonne aux esclaves, par la bouche de saint Paul, de demeurer en leur état, et n’oblige point leurs maîtres à les affranchir », phrase que Flaubert fera figurer dans son Sottisier.Documentation : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques-B%C3%A9nigne_Bossuet

meaux7889.jpg

meaux7904.jpg

meaux7899.jpg

 

meaux7902.jpg

meaux7903.jpg

 

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...