Archive pour septembre, 2008

La guêpe et le liseron.

Diaporama.

 petitegupe9075910.jpg

La guêpe et le liseron. dans Animaux wmv

clicgimp.gif

 

 

 

Fruits des rosiers rugosa.

Les cynorhodons du rosier rugosa. 

 pierrecynorhodon3433.jpg

Les cynorhodons, petits fruits rouges de l’églantier, notre rosier sauvage. On en fait une très bonne confiture. Et si pleine de vitamine C… Cueillez ces baies lors de vos promenades, mais ramassez aussi les fruits des rosiers de votre jardin, également délicieux. Pourquoi ne pas faire un choix, au moment de la plantation en fonction de la fructification ? Les rosiers type rugosa donnent d’énormes fruits à la saveur de prune.
Attendez les premières gelées pour faire cette cueillette, les fruits sont plus tendres et plus goûteux. Cueillette qui peut se poursuivre tout l’hiver, tant que les fruits sont bien rouges.

Source : http://www.delbard-direct.fr/plante-du-mois/les-rosiers.html

pierrecynorhodon3434.jpg

Si vous voulez faire des confitures avec vos cynorhodons voici un lien, j’ai testé un vrai délice, c’est un peu long à faire mais cela vaut l’effort….

http://isabelle363.ifrance.com/mes_recettes.html

Comparaison cynorhodons sauvages

640p9146072c1.jpg

Belle inconnue…!!!

640img3344.jpg

640img3345.jpg

en promenade sur les rosiers rugosa.

Bourdons au travail….

pierrebourdons3398.jpg

pierrebourdons3399.jpg

pierrebourdons3400.jpg

pierrebourdons3401.jpg

Campagne bretonne.

poireauenfleur.jpg

Fleur de poireau. 

champ.jpg

hroncendr.jpg

Héron cendré.

Notre ciel breton.

cielsinsolites1088.jpg

cielsinsolites1089.jpg

Promenade sur le sentier …

dit des douaniers, le chemin de grande randonnée

 qui va de Binic à Etables, ici à la hauteur de la plage du Corps de Gardes.

binic6114900.jpg

binic6114901.jpg

Photos de Juin 2008.

Théodore de Banville . Les Jardins.

02mai49redimensionner.jpg 

LES JARDINS

Parfois, lorsque mon âme échappe aux soins jaloux,
je revois dans un songe épouvantable et doux,
plein d’ ombre et de silence et d’ épaisses ramées,
les jardins où jadis passaient mes bien-aimées.
Mais voici qu’ à présent les rosiers chevelus
sont devenus broussaille et ne fleurissent plus ;
le temps a fracassé le marbre blanc des urnes ;
le rossignol a fui les chênes taciturnes ;
les nymphes de Coustou, les sylvains et les pans
s’ affaissent éperdus sous les lierres rampants ;
la flouve, le vulpin, les herbes désolées
ont envahi partout le sable des allées ;
les larges tapis d’ herbe aux haleines de thym,
où la lune éclairait les habits de satin
et les pierres de flamme aux robes assorties,
foisonnent maintenant de ronces et d’ orties ;
dans les bassins, les flots aux sourires blafards
sont cachés par la mousse et par les nénufars ;
l’ étang, où tout un monde effroyable pullule,
ne voit plus sur ses joncs frémir de libellule ;
le chaume est tout couvert d’ iris ; les églantiers
pendent, et de leurs bras couvrent des murs entiers ;
l’ ombre triste, le houx luisant, les eaux dormantes
ont pris les oasis où riaient mes amantes ;
la noire frondaison me dérobe les cieux
qu’ elles aimaient, et dans ces lieux délicieux,
naguère tout remplis d’ enchantements par elles,
meurt le gémissement affreux des tourterelles.
Nice, mai 1860 :

Banville, Théodore de. Les exilés .

3marguerites.gif

1234

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...