Texte de Pablo Neruda.

Si vous voulez en savoir plus sur Pablo Neruda liens :

http://www.bibliomonde.com/auteur/pablo-neruda-241.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pablo_Neruda

700fleursdeschamps01.jpg

Pablo Neruda
(1904-1973)

Angela Adonica

Aujourd’hui je me suis couché près d’une jeune pure
comme au bord d’un océan blanc,
comme au centre d’une étoile ardente
d’espace lent.

 De son regard longuement vert
la lumière tombait comme une eau sèche,
en de transparents et profonds cercles
de fraîche force.

Sa poitrine comme un feu de deux flammes
brûlait en deux hautes zones,
et en un double fleuve atteignait ses pieds,
grands et clairs.

Un climat d’or mûrissait à peine
les longitudes diurnes de son corps
le remplissant de fruits étendus
et de feu caché.

Traduction de Ricard Ripoll i Villanueva

 


6 commentaires

  1. pattycollet61 dit :

    trés joli ce texte..et comme Alain, j’ai l’impression d’avoir déjà entendu son nom!!! mais où??? bon samedi et bisouxxx baveuxxx

    Dernière publication sur spécial papatte : tout doux

  2. clics d isa dit :

    il est res beau ce texte
    et cette réalisation me plait beaucoup
    doux samedi jacqueline
    bises d isa

  3. francoise oleron dit :

    Beau texte et beau dessin, pour les grenouilles il y en avait 19, bon samedi….

    Bisous
    Françoise

  4. Alain dit :

    Un joli texte pour ce samedi de Pablo Neruda dont le nom me dit quelque chose !
    Bises et bon samedi
    Alain

  5. mickymath dit :

    wouaw! c’est magnifique!! biises micky

Répondre

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...