Archive pour octobre, 2007

Plantation d’albizias.

Plantation d’albizias.  

De la graine à la plante…..

Plantation d'albizias. dans Fleurs et plantes st_gou10      L’arbre de soie (Albizia julibrissin), dit aussi acacia de Constantinople, est un arbre à feuillage caduque de la famille des Fabacées originaire d’Asie de l’Est et du Sud, de l’Iran jusqu’en Chine et Coré.

L’arbre de soie est largement utilisé comme plante ornementale en raison de sa belle floraison et de son port étalé qui fournit de larges zones d’ombre.Il pousse facilement à l’état naturel et est aujourd’hui considéré comme une espèce invasive au Japon et dans de nombreux états américains. Des recherches sont actuellement en cours aux USA pour produire des variétés sans graine pouvant être plantées sans risque.Au Japon, Albizia julibrissin f. rosea est parfois utilisé pour faire des bonsai atypiques.L’écorce est utilisée pour traiter les ecchymoses et comme vermifuge.Les graines sont utilisées pour nourrir le bétail et les fleurs sont une bonne source de nectar pour les abeilles.Source documentaire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arbre_de_soie

******

Les graines ont été récupérées par Pierre à l’automne 2005, il a procédé à une accélération de la germination,  les plantules ont ensuite été placées dans un pot, où elles se sont développées depuis le Printemps 2006.

  albizia20060706.jpg

albizia220060706.jpg 

Photos Juin 2006

albizzia200706.jpg

Photo Juillet 2007.

albizia20071008.jpg

Plantation de deux albizias dans le jardin.

albizia220071008.jpg

Mise en pot d’un des albizias pour offrir.

Les  2 dernières photos sont d’Octobre 2007.

En espérant que petits albizias deviendront grands….

Chateaubraind. Le soir dans une vallée.

Le Soir, dans une vallée

Déjà le soir de sa vapeur bleuâtre

Enveloppait les champs silencieux ;

Par le nuage étaient voilés les cieux :

Je m’avançais vers la pierre grisâtre.

Du haut d’un mont une onde rugissant

S’élançait : sous de larges sycomores,

Dans ce désert d’un calme menaçant,

Roulaient des flots agités et sonores.

Le noir torrent, redoublant de vigueur,

Entrait fougueux dans la forêt obscure

De ces sapins, au port plein de langueur,

Qui, négligés comme dans la douleur,

Laissent tomber leur longue chevelure,

De branche en branche errant à l’aventure.

Se regardant dans un silence affreux,

Des rochers nus s’élevaient, ténébreux ;

Leur front aride et leurs cimes sauvages

Voyaient glisser et fumer les nuages :

Leurs longs sommets, en prisme partagés,

Etaient des eaux et des mousses rongés.

Des liserons, d’humides capillaires,

Couvraient les flancs de ces monts solitaires ;

Plus tristement des lierres encor

Se suspendaient aux rocs inaccessibles ;

Et contrasté, teint de couleurs paisibles,

Le jonc, couvert de ses papillons d’or,

Riait au vent sur des sites terribles.

Mais tout s’efface, et surpris de la nuit,

Couché parmi des bruyères laineuses,

Sur le courant des ondes orageuses

Je vais pencher mon front chargé d’ennui.

François-René de Chateaubriand (1768-1848). Tableaux de la nature

La Roé. Abbaye.

 La Roé. Abbaye. dans Pays de Loire et Touraine. p9242029

C’est une histoire mouvementée que celle de l’Abbaye de la Roë, avec des époques d’influence et des périodes d’abandon… Elle est située à une vingtaine de kilomètres de Laval et Château-Gontier, au sud-ouest du département. Son histoire est marquée par cette position de carrefour entre la Bretagne, l’Anjou et la TouraineC’est Robert d’Arbrissel qui fonde l’Abbaye au XIème siècle. Professeur à Paris, puis archidiacre à Rennes, ses positions novatrices pour le clergé l’obligent à se retirer. Suivi de quelques compagnons, dans une vie d’errance, il fonde à La Roë sa première abbaye. Ce coup d’essai, coup de maître, n’est que les prémices de la création de plusieurs autres ensembles monastiques dont la célèbre Abbaye royale de FontevraudLe rayonnement de l’Abbaye de La Roë ne se fait pas attendre, c’est l’établissement le plus influent et le plus important de la région aux XIème et XIIème siècles. Ravagé pendant les guerres de religion, il connaît un regain de prospérité aux XVIIème et XVIIIème, avec la construction de nouveaux bâtiments. 
Source documentaire : http://www.jedecouvrelafrance.com/f-1075.mayenne-abbaye-de-la-roe.html

p9242019.jpg

p9242025.jpg

p9242024.jpg

         p9242023.jpg

p9242027.jpg

 

Segré.

 

 
 Segré. dans Pays de Loire et Touraine. p9242037Terre d’Anjou aux marches de Bretagne, douceur et ardoise fine, confluence des rivières Argos, Oudon et Verzée, nous sommes au Pays de Segré.Le nom de Segré vient du latin « Secretum » qui signifie « isolé ».
Dès la plus haute antiquité, des habitations existent à Segré. Dans un site de rivières et de collines, les tribus se fixent.
Capitale au bassin minier (fer et ardoise) et Sous-Préfecture, Segré vous offre son site pittoresque, son moutonnement de maisons de la vallée aux éperons de schiste, ses rivières paisibles, son vieux pont voûté, sa falaise fleurie.  

   Source documentaire : http://www.ville-segre.fr/ville_historique.php

 

 

p9242039.jpg

p9242053.jpg

p9242051.jpg

 

Chatons du Parc.

Photos signées Pigui Septembre 2007.

p8174047redimensionner.jpg

p8174051.jpg

p8174057.jpg

 p8174054.jpg

 

Encore quelques fleurs…..

pa072301.jpg

pa072324.jpg

pa072326.jpg

pa072327.jpg

Photos du 07/10/2007.

 

Vigne vierge automnale.

Vigne vierge automnale. dans Fleurs et plantes pa052215Photos du 05/10/2007.

Vigne vierge ou vigne-vierge est une expression qui désigne couramment de nombreuses plantes grimpantes d’espèces et de variétés voisines appartenant à la famille des Vitacées et aux genres Parthenocissus, Ampelopsis et Cissus

Ce sont en général des plante utilisées comme couvre-murs, à feuilles caduques.

La « vigne vierge vraie » est la vigne vierge de Virginie (Parthenocissus quinquefolia).

Une autre espèce largement utilisée est le Lierre japonais ou Vigne-vierge à trois pointes (Parthenocissu tricuspidata).

Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Vigne_vierge »

pa052254.jpg

pa052256b.jpg

Maison écologique.

 Maison écologique. dans Jardins et maisons pa040911

A l’occasion d’un promenade nous avons vu une construction très originale qui dans l’avenir va peut être devenir courante.

L’ossature de la maison est en bois et les murs en paille. Cela vous fait sourire, il ne faut pas, c’est une réalité, même si la France est très en retard pour ces méthodes novatrices.

Voici quelques photos en cours de construction et les liens qui permettent d’en savoir plus sur ce type de construction.

J’ai été interessée par cette expérience, l’écologie devant être la préoccupation première pour les décennies à venir.

Les photos ont été réalisées par Pigui.

http://www.compaillons.fr  :

Compaillons se définit ainsi : Une asso pour la promotion de la construction en bottes de paille.

Devise :

 « Chaque individu vivant sur cette planète doit être convaincu que la question des ressources est une affaire personnelle. » 

http://www.lamaisonenpaille.com/

http://www.habitatvegetal.com/botmobil

p9074364.jpg

p9074368.jpg

p9074367.jpg

pa040952.jpg

 

Sur cette photo on peut voir le chauffe eau solaire.

Dernière photo 05/10/2007.

La construction n’est pas terminée à ce jour, d’autres photos viendront plus tard.

12345

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...