Saint Nicodème, Chapelle et fontaine.

Pluméliau. Chapelle Saint-Nicodème

750stnicomde02.jpg

L´établissement d´une des plus impressionnantes chapelles rurales du Morbihan repose sur trois éléments majeurs et concomitants, la vénération de sources, le mécénat aristocratique accompagné ou relayé par celui des instances ecclésiastiques et une communauté paysanne florissante. L´antinomie entre la haute tour occidentale et le modeste plan en croix latine, entre la simplicité de l´espace intérieur et l´ampleur presque démesurée de la tour-clocher qui se compare à celle de Notre-Dame-du-Paradis à Hennebont (1524), provoque un contraste saisissant et recherché, récurrent dans les grands chantiers religieux en Bretagne.

L´édifice porte les traces de trois campagnes de construction dont la plus importante affectant la nef, le bas-côté nord avec chambre forte et salle de fabrique, le transept, le choeur et base de la tour ouest se situe entre 1530 et 1550. Gravée sur une sablière, la date de 1539 nous dévoile le nom du charpentier, Le Layec et celui de Louis de Kervéno, qui, recteur de la paroisse entre 1537 et 1539. Dans ses parties hautes, le massif occidental flanqué de contreforts puissants semble légèrement postérieur, tout comme le tambour octogonal et la flèche hexagonale ajourée, sensiblement en retrait par rapport à la tour, ainsi que la tourelle circulaire qui donne accès à la chambre des cloches. Si les références stylistiques, en début de chantier, portent encore l´empreinte du gothique flamboyant, l´apparition progressive, sinon simultanée, du décor Renaissance marque une grande partie de l´édifice.

Les deux autres campagnes comme le montre le plan chronologique concernent des parties annexes. En place depuis 1780, l´enceinte dominée par un escalier monumental – il permet une descente théâtrale vers le portail ouest et les fontaines en contrebas – reprend tardivement le concept ancien du parvis.

C. Douard.

http://www4.culture.fr/patrimoines/patrimoine_architectural_et_mobilier/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA56002402

750stnicomde03.jpg

750stnicomde08.jpg

750stnicomde07.jpg

750stnicomde09.jpg

750stnicomde04.jpg

750stnicomde05.jpg

 

 


12 commentaires

1 2
  1. BISPE dit :

    merci c’est bien ce que je cherchais

  2. binicaise dit :

    Réponse à Bispe:
    Voila ce que j’ai trouve sur les fontaines autour de la Chapelle St Nicodème.
    Celle qui est dans mon blog est la fontaine Saint Nicodème.
    St Nicolas des Eaux je ne sais pas si l’eau avait des vertus.

    « Trois sources y sont consacrées à st Nicodème, St Gamaliel et St Adibon.
    Chaque bassin est encadré de piédroits et voussures sculptées surmontées d?un arc en accolade amorti d?un haut fleuron.

    Une quatrième source consacrée à St Cornely se trouve à l’entrée de l’enclos.

    L?eau de ces fontaines était réputée pour guérir les fièvres masculines. Pour que leur pouvoir soit efficace il faut y venir avec une barbe de plusieurs jours et se raser avec cette eau.
    Quant aux femmes elle peuvent être guéries des maladies contagieuses si elles plongent la tête ou s?y lavent tout simplement le visage. »
    Extraits de http ://www.bretagne-celtic.com/fontaines_baud.htm
    Espérant avoir repondu à votre question.Bincaise.

1 2

Répondre

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...