Arthur Rimbaud. Le Buffet.

bonnejourne.jpg

Le Buffet

C’est un large buffet sculpté; le chêne sombre,

Très vieux, a pris cet air si bon des vieilles gens;

Le buffet est ouvert, et verse dans son ombre

Comme un flot de vin vieux, des parfums engageant;

Tout plein, c’est un fouillis de vieilles vieilleries,

De linges odorants et jaunes, de chiffons

De femmes ou d’enfants, de dentelles flétries,

De fichus de grand-mère où sont peints des griffons;

- C’est là qu’on trouverait les médaillons, les mèches

De cheveux blancs ou blonds, les portraits, les fleurs sèches

Dont le parfum se mêle à des parfums de fruits.

- O buffet du vieux temps, tu sais bien des histoires,

Et tu voudrais conter tes contes, et tu bruis

Quand s’ouvrent lentement tes grandes portes noires.

Octobre 70.

 

Arthur Rimbaud

 

 

 

 


Autres articles

4 commentaires

  1. Fan de Rimbaud Jacqueline! J’aime aussi. Marie.

  2. c’était le bon temps, j’y crois encore, mais c’est loin il ne faut jamais l’oublié c’était si bon, ça sentait si bon, c’était si naturel, oh, merci encore binicaise de nous faire vivre ces moments magiques de la vie car le passé fait le présent et le présent fait l’avenir mais l’avenir ne sera pas le passé !
    bizes patricia

  3. leonor dit :

    nostalgie de moments passés
    bisous

  4. gibi dit :

    Très joli poème de Raimbaud. Merci.
    Gibi

Répondre

Mes p' tites croix |
la boutique de chris |
un tourneur varnois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez LORETTE
| mamypassion
| KYMCO, CAN-AM, Piaggio, MBK...